Projet Argentoratum/Argentorate et la VIII Légion "Augusta" au 1/72

Argentoratum est le nom latin d'origine Celte (*arganto-, argent, même racine qu'en latin et *rāti-, levée de terre, fortin1) de l'actuelle ville de Strasbourg .

En l'an 12 avant JC, l'empereur Auguste, soucieux d'organiser la défense de la ligne du Rhin, ordonne d'établir une série de points fortifiés sur le fleuve. Argentoratum, à l'origine de la ville de Strasbourg, est ainsi construit à côté d'un établissement gaulois. Ce camp est agrandi une première fois sous Tibère, une seconde fois sous Trajan. Le camp militaire est réduit à la fonction de centre de ravitaillement, lorsque les limites de l'Empire atteignent le Danube et le Neckar. Il retrouve son rôle militaire au moment des invasions barbares: l'empereur Julien en fait le centre d'un commandement couvrant toute la région du Rhin moyen et du Rhin supérieur; il y emporte une victoire sur les Alamans (357). Le camp disparaît lorsque les légions abandonnent les bords du Rhin; mais dès le VIe siècle on y repère une cité du nom de Stratisburgum (le bourg de la route).


La Legion VIII AUGUSTA


La mort de Néron (68 ap. J.C.) inaugure une période de toubles. En une seule année (69), quatre empereurs se succèdent à la tête de l'empire romain : Galba, Othon, Vitellius et enfin Vespasien.

Tandis que les légions de Rhénanie se déclarent en faveur de leur propre commandant, Aulus Vitellius, celles du Danube soutiennent Titus Flavius Vespasianus.

Les troupes flaviennes défont les vitelius à Crémone (octobre 69) puis pénètrent dans Rome (décembre 69) ouvrant ainsi l'ère des Flaviens.

La VIIIè légion augusta fait partie des légions fidèles à Vespasien. Venue de Novae (Bulgarie), elle arrive en Gaule dès 70 ap.J.C. pour s'insatller à Mirebeau (à 25 KM de Dijon). Elle y construit un camp permanent (22 ha. - 580X390 m) suffisament fortifié pour ses 5 500 hommes.

Ce camp légionnaire permet à Rome de reprendre le contrôle d'une région stratégique par où transitent les échanges entre Bretagne et Germanie. La présence d'une légion aguérie rassure les alliés traditionnels, Héduens et Sequanes, face aux turbulents Lingons.

Entre 83 et 86, tout ou partie de la VIIIè quitte Mirebeau pour s'installer définitivement à Argentoratum.